.
AnalyseNewsSite

Discipline : l’OL prépare sa défense

Mercredi, la commission de discipline se réunit au sujet des échauffourées survenues à Louis-II après le match entre l’ASM et l’OL (2-3). Le club rhodanien risque gros pour ses joueurs sanctionnés. En interne, une défense minutieuse est préparation.

Le verdict final pourrait faire des dégâts. Dimanche, à l’issue de la victoire à l’arrachée de l’OL sur la pelouse de Monaco (2-3), des échauffourées ont éclaté. L’arbitre Clément Turpin a été impitoyable dans ses prises de décisions en attribuant quatre cartons rouges après le coup de sifflet final, dont deux à destination des Lyonnais Mattia De Sciglio et Marcelo. Deux sanctions, aux apparences sévères, qui pourraient avoir de lourdes conséquences sur les trois derniers matchs du championnat. D’autant plus que l’expulsion attribuée à De Sciglio semble être particulièrement incompréhensible : sur les images, l’Italien tente inlassablement de se défendre en intervenant pour calmer les esprits.  

Dans le pire des cas, les deux défenseurs de l’OL pourraient d’ores et déjà avoir terminé leur saison si plusieurs matchs de suspensions étaient communiqués ce mercredi soir. De quoi nous rappeler de mauvais souvenirs. Une telle situation était notamment arrivée à Anthony Lopes après les altercations au stade Vélodrome face à l’OM en mars 2018, également après une victoire à l’extérieur de l’OL dans les dernières minutes, en clôture de la 30e journée (2-3). Le portier avait écopé d’une peine alourdie en appel de trois à cinq matchs de suspension par la Fédération française de football. Il avait donc été contraint de manquer plusieurs grands rendez-vous de la fin de saison 2017-2018.  

L’OL a plus d’un tour dans son sac

Face à cette menace, l’Olympique lyonnais se constitue un dossier solide pour essayer de limiter la casse. L’objectif étant de conserver au mieux les joueurs sanctionnés pour la fin de saison toujours aussi décisive pour une qualification en Ligue des champions. Cette défense passera certainement aussi en dénonçant les provocations des joueurs de l’AS Monaco également sanctionnés, à savoir Pietro Pellegri et l’ancien de la maison Willem Geubbels. Au vu des images, ce sont ces derniers qui ont semblé mettre les premiers le feu aux poudres. 

 

Maxence Caqueret sera également concerné. Expulsé à vingt minutes de la fin du match à Monaco, après avoir reçu un deuxième carton jaune, le milieu de terrain devrait seulement écoper d’un match automatique de suspension. Il pourrait donc être opérationnel pour les deux dernières journées. À noter que les convocations se tiendront vraisemblablement ce mercredi en début de soirée en visioconférence comme c’est le cas depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Pour commander le nouveau numéro de Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour s’abonner à Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour commander les anciens numéros de Planète Lyon, ça se passe ici.

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Pour lire cet article en intégralité,
n’hésitez pas à commander le numéro concerné !