.
NewsSite

ASM-OL (2-3) : les déclarations d’après match

Dimanche, l’OL est allé s’imposer à Monaco (2-3). Au terme d’un match à sensations, Jean-Michel Aulas, Juninho ou encore Anthony Lopes sont revenus sur la rencontre.

Les réactions se sont multipliées. Dimanche à Monaco, l’Olympique lyonnais s’est imposé dans les dernières minutes face aux hommes de Nico Kovač (2-3). Le premier but ravageur de Rayan Cherki en Ligue 1 a envoyé les joueurs de Rudi Garcia vers la victoire au terme d’un match au scénario des plus palpitants. À l’issue de la rencontre, déclarations et réactions se sont enchaînées.

Le soulagement et l’agacement de Jean-Michel Aulas

Toujours y croire, la devise principale.

« Il faut soutenir quand il y a de la déception et toujours garder espoir. Ce match arrivait à point nommé. Les gars ont été magnifiques. Il y a du talent mais aussi une fierté immense. Il a fallu se redresser de nombreux coups durs. »  

Par rapport à l’exclusion de Maxence Caqueret

«  La sortie de Caqueret au moment où on pensait que les choses étaient plus faciles a été un élément déterminant. Je voulais saluer le coaching de Rudi Garcia. Il a fait une semaine extraordinaire malgré le fait qu’il soit en permanence décrié. »

La victoire à Monaco, un « coup historique »

« On avait solidifié l’ensemble des structures et fait en sorte que nous soyons tous là humainement. Les dirigeants ont assisté exceptionnellement à la causerie d’avant match. On a refait un coup historique. Les garçons avaient besoin qu’on leurs disent que c’était possible. Malgré les circonstances défavorables, ils ont livré un grand match. Je suis fier d’eux. »

Des étoiles plein les yeux

«  Je suis fier du club qui a trouvé ses racines dans la préparation du match. On a senti tout le club qui était derrière Rudi et les joueurs. En deux semaines, on a eu deux premières mi-temps extraordinaires et deux secondes périodes désagréables. »

Jean-Michel Aulas dénonce l’attitude de Willem Geubbels

« On avait aucune raison de se faire agresser comme ça a été le cas après le match. Les deux gamins de Monaco seraient venus ennuyer nos joueurs. Geubbels devra faire attention parce que ce n’est pas bien ce qu’il a fait. De Sciglio et Marcelo ont écopé du carton rouge. »

Et contre Lorient, on fait comment ?

« Pour jouer contre Lorient, on a plus de joueurs. Memphis était déjà suspendu, Caqueret aussi et Denayer s’est blessé dernièrement. Résultat du match, on vient gagner à Monaco avec un match extraordinaire mais on se retrouve au départ malheureux comme les pierres parce qu’on va se faire sanctionner à tort. »

Lopes déterminé, Guimarães satisfait et Juninho revanchard 

De son côté, Anthony Lopes, auteur d’une belle performance, s’est également exprimé en fin de match. Le gardien de l’OL souligne une victoire collective et veut poursuivre ainsi pour les matchs restants. « C’est la victoire de tout un groupe. On savait qu’on avait les qualités et les armes pour s’imposer. Il faut garder cet état d’esprit sur les trois derniers matchs. »

Entré en cours de jeu et passeur décisif sur le but de Rayan Cherki (89′), Bruno Guimarães a rappelé qu’il était obligatoire de s’imposer coûte que coûte. « On devait gagner ce match à tout prix, même à dix. On a fait ce qu’il fallait. On a montré du caractère », a-t-il déclaré.

Enfin, le directeur sportif Juninho, qui restait sur sa faim après l’élimination en coupe de France face à l’adversaire du soir (0-2), a tenu à saluer le caractère de ses joueurs. « C’est dans l’ADN du club de ne rien lâcher. On avait encore en travers de la gorge l’élimination en coupe face à Monaco. Les joueurs ont montré du caractère. »

Pour commander le nouveau numéro de Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour s’abonner à Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour commander les anciens numéros de Planète Lyon, ça se passe ici.

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page