.
News

Fekir en veut à Bernès

Il y a trois ans, Nabil Fekir était tout proche de signer à Liverpool. Mais le transfert a été avorté au dernier moment. Pour BeIN Sport, le champion du monde revient sur cet épisode rocambolesque en pointant du doigt son ex-agent, Jean-Pierre Bernès.

C’est une période de la carrière de Nabil Fekir qui a fait couler énormément d’encre. En 2018, l’ancien capitaine de l’OL était dans les locaux des recruteurs des Reds de Liverpool. Un contrat devait alors y être signé. « Tout ne s’est pas passé comme je l’aurais souhaité, mais c’est le destin », a déclaré le champion du monde. Alors qu’aujourd’hui encore personne ne connaît les causes réelles de ce couac de dernière minute, l’actuel joueur du Bétis Séville a tenu à remettre les pendules à l’heure dans une émission de BeIN Sport.

« Jean-Pierre Bernès a fait du mal à ma famille »

Dans l’extrait de l’entretien livré à Bel-Abbes Bouaissi, Nabil Fekir exprime son mécontentement envers son ex-agent Jean-Pierre Bernès qui serait à l’origine de son non transfert à Liverpool. « Il y a des choses qui ont été dites qui ont fait du mal à ma famille. Les personnes qui se sont prononcées, en l’occurrence mon ex-agent, ont été blessantes. Il a dit que ma famille est venue à Liverpool et qu’elle a réclamé des commissions ». D’autant plus que cet incident a débuté à la veille d’un grand rendez-vous pour le natif de Lyon. « C’était un jour avant le match des Bleus face aux États-Unis au Parc OL (1-1). Il (Jean-Pierre Bernès) m’appelle le soir et me dit ‘’ on signe demain ‘’. Mais dans ma tête il était convenu que j’allais signer après le Mondial en Russie. Comme s’il venait de l’apprendre. C’est clairement du foutage de gueule », a-t-il insisté en confirmant que sa famille n’a interféré en rien dans ce transfert qui n’a jamais abouti.

Pour commander le nouveau numéro de Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour s’abonner à Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour commander les anciens numéros de Planète Lyon, ça se passe ici.

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page