.
AnalyseNewsSite

Monaco, l’épouvantail de 2021

L’OL s’apprête à affronter l’AS Monaco à deux reprises en l'espace de dix jours. Cela débute ce mercredi (21h10) dans le cadre des quarts de finale de Coupe de France au Groupama Stadium. Planète Lyon vous présente l’adversaire des Lyonnais.

L’actu de l’AS Monaco

Actuellement 3e de Ligue 1 après 33 journées avec 2 points de retard sur le leader lillois (et 1 de plus que l’OL), l’AS Monaco n’a cessé de monter en puissance durant la seconde partie de saison, agissant comme un véritable rouleau compresseur et écrasant tout sur son passage. Après avoir essuyé 3 revers consécutifs en décembre à Lille, Marseille et contre Lens, l’équipe entrainée par Niko Kovac s’est parfaitement remobilisée et affiche depuis un bilan ahurissant de 17 victoires pour 3 nuls et seulement 1 défaite. Les Monégasques montrent ainsi un tout autre visage sur le terrain que durant le match aller à Décines où les hommes de Rudi Garcia avaient surclassé une formation naïve et inefficace (4-1, 8e journée). Désormais l’ambition n’est autre que de viser la plus haute marche du podium et une 6e Coupe de France, 30 ans après son dernier sacre.

En championnat, avant son déplacement à Angers, l’ASM possède la 2e meilleure attaque avec 70 buts (l’OL en a inscrit 63), et la 5e meilleure défense avec 38 buts encaissés (les Lyonnais en ont pris 31). Elle se montre impériale à domicile avec 11 victoires, 5 nuls et 1 défaite, et présente un solide bilan à l’extérieur de 10 victoires pour 6 défaites. Le meilleur buteur Rouge et Blanc se nomme Wissam Ben Yedder avec 17 buts, Kevin Volland le suit avec 15 réalisations. Aleksandr Golovin est le meilleur passeur décisif avec 8 passes, il est suivi par Ben Yedder avec 5 offrandes.

En Coupe de France, lors des tours précédents, Monaco a éliminé Grenoble (1-0, 32e de finale), Nice (2-0, 16e de finale) et Metz (0-0, 5-4 t.a.b, 8e de finale). Jovetic, Volland et Aguilar ont été les 3 buteurs asémistes dans cette compétition.

Le club de la Principauté n’a encaissé qu’un seul but lors de ses 10 dernières rencontres toutes compétitions confondues.

Les 5 derniers matchs de l’AS Monaco

19.03.21 30e journée Ligue 1 ASSE – Monaco 0 – 4

Dispositif en 4-4-2
15 tirs dont 4 cadrés
60% de possession

03.04.21 31e journée Ligue 1 Monaco – Metz 4 – 0

Dispositif en 4-2-3-1
15 tirs dont 6 cadrés
61% de possession

06.04.21 8e de finale Coupe de France Monaco – Metz 0 – 0

Dispositif en 4-2-3-1
17 tirs dont 6 cadrés
57% de possession

11.04.21 32e journée Ligue 1 Monaco – Dijon 3 – 0

Dispositif en 4-2-3-1
16 tirs dont 10 cadrés
64% de possession

18.04.21 33e journée Ligue 1 Bordeaux – Monaco
0 – 3

Dispositif en 4-2-3-1
13 tirs dont 6 cadrés
59% de possession

Le groupe et la composition probable selon la presse

Les absents : Cesc Fabregas (reprise), Chrislain Matsima, Eliot Matazo, Enzo Millot et Krépin Diatta (positifs au Covid), Benjamin Lecomte (choix de l’entraineur).

La composition probable (3-4-3) via Footballuser.com :

Le style de jeu de l’AS Monaco et les joueurs à suivre

Après un début de saison poussif avec un dispositif en 4-3-3 positionnant Cesc Fabregas à la pointe basse du milieu de terrain, Niko Kovac a retrouvé les sommets en instaurant un 4-2-3-1 qui s’articule en fait en 4-4-2 à plat en phase défensive et en 3-4-2-1 lorsque ses joueurs ont le ballon, faisant de l’Espagnol un joker de luxe.

Au niveau de son organisation défensive, Monaco n’hésite pas à mettre en place des marquages individuels stricts et à presser haut sur le terrain, afin d’asphyxier son adversaire. Dès la perte de la balle, les Monégasques ont ainsi pour consigne de se river sur le porteur du ballon pour récupérer la possession. Un contre pressing qui est souvent lancé par la paire d’attaquants Volland-Ben Yedder, bien soutenus par les latéraux. Mais à vouloir récupérer le ballon le plus haut possible et enfermer le porteur de balle, des espaces arrivent à s’ouvrir dans leur dos ou le côté aveugle, et c’est une faille qui est souvent exploitée par l’équipe en face.

Balle au pied, l’ASM propose une qualité de jeu et une organisation offensive enviées par la très grande majorité des formations de Ligue 1. Tous les joueurs de champs ont la volonté de se montrer disponibles pour avancer ensemble, en équipe, avec le contrôle du ballon. De nombreuses solutions s’offrent alors entre les lignes et débouchent sur des occasions de buts concrètes. La recrue allemande Kevin Volland semble s’éclater dans ce système et tisse des liens très forts en attaque avec Ben Yedder. Cette doublette représente un véritable casse-tête pour les adversaires par leur faculté à échanger leur position, et lorsque l’un des deux occupe la pointe de l’attaque, l’autre va se muer en 9 et demi et décrocher pour apporter son soutien lors des transitions offensives. Les deux attaquants totalisent à eux seuls 32 buts et 9 passes décisives. Le technicien croate peut même se payer le luxe de faire souffler l’un de ses deux protégés sans toucher à la qualité de son jeu en s’appuyant sur Jovetic qui retrouve un excellent niveau. L’altruisme d’Aleksandr Golovin (2e meilleur passeur du championnat) est également à souligner pour expliquer la bonne forme de l’ASM, tout comme la technique soyeuse et l’omniprésence de la jeune paire Fofana-Tchouaméni dans l’entrejeu. Quant au défenseur central Guillermo Maripan, il s’avère être une menace sérieuse sur coup de pied arrêté, lui qui a déjà fait trembler les filets à 5 reprises en 2021.

Retrouvez ici “Jour de match” avant OL-Monaco 

Pour commander le nouveau numéro de Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour s’abonner à Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour commander les anciens numéros de Planète Lyon, ça se passe ici.

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Pour lire cet article en intégralité,
n’hésitez pas à commander le numéro concerné !