.
HistoireNewsSite

Les cinq plus belles victoires de l’OL à Saint-Etienne

L’Olympique lyonnais s’est imposé 15 fois en 54 déplacements (27 défaites, 12 nuls) en Ligue 1 à Geoffroy-Guichard. Nous avons répertorié les succès les plus mémorables.

1 – 5 novembre 2017 : une manita et l’humiliation absolue
5-0. Tout simplement la plus large victoire de l’OL dans l’histoire du derby. Un match resté dans la légende aussi pour la célébration de Nabil Fekir qui avait brandi son maillot au nez et à la barbe des supporters stéphanois. Après l’envahissement du terrain, par décence, les Lyonnais prendront soin de ne pas inscrire de sixième but….

 

2- 3 octobre 2004 : Complètement fou
Le derby est de retour après quatre ans d’absence liée à la relégation des Stéphanois. L’OL s’impose 3-2 à Saint-Etienne à l’issue d’un match complètement fou. Menés 2-1, les Gones arrachent la décision grâce à un penalty en deux temps de Juninho (87e) puis un but de Sidney Govou (90e+2) dans le temps additionnel. L’un des meilleurs souvenirs de la carrière de ce natif du Puy : ”Ce que je ressens quand je marque ? Un mélange de fierté, de joie, je pense aussi à l’après, avec tous mes potes qui sont là et qui me voient marquer contre l’ASSE ! ”

3- 10 novembre 2013 : et Briand surgit !
Ce match perpétue une tradition : Lyon gagne toujours, ou presque, à Geoffroy-Guichard (neuf victoires et six nuls depuis 1994). Dans un derby chaud comme la braise, notamment après l’épisode de l’écharpe accrochée par Joël Bats dans les filets stéphanois, les Gones s’imposent à la toute dernière seconde sur un coup de tête de Jimmy Briand à la réception d’un centre côté gauche signé Yoann Gourcuff. La liesse absolue est parfaitement résumée par un cliché où Rémi Garde explose de joie pendant que Christophe Galtier baisse la tête.

4 – 15 septembre 1990 : le hold-up rêvé
Le commentateur de France Bleu Dominique Blanchard avait raison de ‘’bien le sentir le petit coup-là’’ : l’OL marque en contre le seul but du match à la 80ème minute sur un centre d’Ali Bouafia dévié dans ses propres filets par Sylvain Kastendeuch, alors qu’il n’y avait pas le moindre Lyonnais dans la surface de réparation ! Jouissif pour l’OL entraîné à l’époque par Raymond Domenech.

5 – 20 janvier 2019 : Dembélé imite Briand
Six ans après le coup de tête décisif de Jimmy Briand à la dernière seconde, Moussa Dembélé assigne le même coup de poignard aux Verts sur un centre de Léo Dubois. L’OL s’impose 2-1. Curieusement, d’un point de vue émotionnel, même s’il est plus récent, ce but semble être moins resté dans la mémoire collective que celui de ‘’Jimbo’’. Peut-être car Moussa Dembélé n’en a jamais parlé ?

Mais aussi :
La démonstration (4-1) du 4 mars 2007 avec le bijou de Tiago, le but décisif de Fleury Di Nallo (1-0) le 26 mars 1972, celui de Karim Benzema (1-0) le 31 août 2008, la frappe exceptionnelle de Bafétimbi Gomis (1-0) le 17 mars 2012, la première victoire de l’OL à Geoffroy-Guichard signée Camille Ninel (1-0) le 2 octobre 1955…

*Ce classement est évidemment purement subjectif. Venez-en débattre sur notre page Facebook !

Pour commander le nouveau numéro de Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour s’abonner à Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour commander les anciens numéros de Planète Lyon, ça se passe ici.

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Pour lire cet article en intégralité,
n’hésitez pas à commander le numéro concerné !