.
Jour de matchSite

OL – Lens : ”Repartir du bon pied”

L’OL reçoit Lens ce mercredi (21h) à l’occasion de la 18ème journée de Ligue 1. Retrouvez désormais sur notre site chaque jour de match la présentation de la rencontre.

L’enjeu :

Leader avant la trêve hivernale, l’Olympique lyonnais ne semble pas pressé d’avouer qu’il vise le titre de champion de France. Dans un premier temps, les Gones entendent sécuriser leur place sur le podium, ce qui est très loin d’être fait. Cette semaine de reprise est celle de tous les dangers tant le calendrier de Lyon (Lens, Rennes) est plus difficile que celui que ses concurrents Lille (Angers, Nîmes), Paris (Saint-Etienne, Brest), Rennes (Nantes, Lyon), Marseille (Montpellier, Dijon). Il sera ensuite temps de savoir si le premier après 19 journées sera champion d’automne ou s’il faudra s’adapter à la saison et l’appeler ”champion d’hiver”. 

Les forces en présence :

Rudi Garcia va devoir innover. L’équipe-type établie depuis quelques semaines ne pourra pas être reconduite : Marcelo est suspendu et Karl-Toko Ekambi est forfait (Covid). Pour ne rien arranger, deux de ses jokers préférentiels, Bruno Guimaraes (Covid) et Moussa Dembélé (blessé) sont également indisponibles. En défense centrale, Sinaly Diomandé épaulera Jason Denayer. En attaque, le poste laissé vacant par Toko-Ekambi devrait échoir à Rayan Cherki qui court toujours après son premier but en Ligue 1.
A Lens, Franck Haise n’a pas ce genre de problème. L’équipe nordiste a réalisé une première partie de saison très satisfaisante pour un promu avec une septième place grâce à 27 points en 16 matchs, un style de jeu bien identifié (un 3-4-1-2 avec Kakuta à la baguette) et quelques coups d’éclat : victoires 1-0 contre Paris, 2-0 à Rennes et 3-0 à Monaco. Rudi Garcia a prévenu ses troupes, ce match sera ”difficile à gagner, très honnêtement” : ”On a bien regardé Lens, une bonne équipe, difficile à jouer avec un système particulier, qui mérite son classement. Mais on veut repartir du bon pied et prendre les trois points.”

L’anecdote :

Un Lyon-Lens fera éternellement référence au match du titre en 2002, remporté par les Gones 3-1. Mais qui se souvient aujourd’hui qu’Edmilson, qui sera pourtant champion du monde avec le Brésil quelques semaines plus tard, n’était même pas sur la feuille de match ? L’entraîneur de l’époque Jacques Santini avait jugé la paire Patrick Müller – Claudio Caçapa plus fiable et avait préféré placer Florent Laville sur le banc. En toute fin de rencontre comme un symbole, ce dernier était d’ailleurs entré en jeu à la place de Sonny Anderson.

La stat Opta :

Lyon affiche le plus mauvais différentiel de buts marqués – Expected Goals en Ligue 1 cette saison (-7.55). Pourtant, L’OL possède la deuxième meilleure attaque de l’élite (34 buts) derrière Paris (39).

Retrouvez ici les principales déclarations de Rudi Garcia avant ce match.

Retrouvez ici les principales déclarations de Maxence Caqueret avant ce match.

Pour commander le nouveau numéro de Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour s’abonner à Planète Lyon, ça se passe ici.
Pour commander les anciens numéros de Planète Lyon, ça se passe ici.

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page