.
Présentation de match

Jour de match : “La fierté d’une ville est en jeu”

L’OL accueille l’ASSE ce dimanche (21h) pour le 121ème derby de l’histoire à l’occasion de la 10ème journée de Ligue 1. Retrouvez désormais sur notre site chaque jour de match la présentation de la rencontre.

L’enjeu :

Le derby se suffit à lui-même, peu importe le classement et les séries en cours. ‘”C’est LE match à ne pas louper’”, résume Anthony Lopes, le plus Gone des joueurs de Rudi Garcia. Dans le groupe lyonnais, chacun a bien saisi l’importance de l’événement, notamment grâce aux lettres envoyées par les supporters et affichées par le staff dans le vestiaire : ‘’Tout le monde sait qu’une victoire dans le derby nous offre plus de crédit pour la suite de la saison’’. Et tant pis si le huis clos va quelque peu aseptiser la passion : ‘’C’est la fierté d’une ville qui est en jeu’’.

Les forces en présence :

Le contraste entre l’état de forme des deux équipes est saisissant. Alors que l’OL a redressé la barre et vient de prendre 7 points sur 9, l’ASSE est plongée dans une spirale infernale de cinq défaites d’affilée, dont les deux dernières sans cadrer le moindre tir. Du gâteau pour Lyon ? Rudi Garcia ne veut pas en entendre parler : ‘’Tout le monde pense qu’on a déjà gagné, c’est dangereux. Claude (Puel) n’est jamais meilleur que dans la difficulté’’. Toujours est-il qu’aucun supporter n’accepterait autre chose qu’une victoire de l’OL. Un succès permettrait aux Lyonnais de poursuivre leur remontée au classement.

L’anecdote :

Rudi Garcia va vivre son deuxième derby sur le banc de l’OL, huit mois après une victoire 2-0. Curieusement, à l’époque, personne ne lui avait rappelé qu’il avait été le coach des Verts dans ce même match 19 ans plus tôt. Rudi Garcia était en en effet co-entraîneur (!) des Verts avec Jean-Guy Wallemme lors de la deuxième partie de la saison 2000-2001, après l’éviction du Gallois Toschak. C’était lui qui dirigeait les Verts lors de la défaite à Gerland en 16ème de finale de la coupe de France (1-1, 4.t.a.b à 3). Un peu gêné à l’idée d’évoquer ce souvenir, l’entraîneur de l’OL a vite botté en touche lors de la conférence de presse d’avant-match : ‘’C’est une autre vie, une autre époque… ce qui compte désormais c’est de gagner celui-là’’

La statistique :

De ce point de vue, ce 121ème derby vaut cher : en cas de victoire, l’Olympique Lyonnais reviendrait à hauteur de l’AS Saint-Etienne avec 44 succès chacun et 33 résultats nuls. En attendant de passer devant lors du retour fin janvier à Geoffroy-Guichard…

Articlés liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page