.
InterviewMagazine

Lucas Tousart : “Le plus dur commence pour moi”

Pour la première fois de sa carrière, Lucas Tousart a démarré une saison en Ligue 1 comme titulaire. Le jeune milieu de terrain, 20 ans, raconte sa nouvelle vie aux lecteurs de Planète Lyon.

En mai dernier, vous étiez assis dans le vestiaire lyonnais à côté de Lacazette, Gonalons, Tolisso, Valbuena, Jallet, Mammana, Darder, Ghezzal, Rybus ou Nkoulou. Du coup, ça a dû vous faire drôle à la reprise, non ?

Lucas Tousart : (Sourires) Oui, c’est vrai, ça a pas mal changé… En plus, à la reprise, je suis revenu après les autres car j’avais disputé la Coupe du monde U20 en Corée du Sud. Du coup, quand je suis rentré dans le vestiaire, je n’ai pratiquement reconnu personne ! Surtout que je connaissais bien la plupart des partants et je m’entendais bien avec certains. Il a donc fallu s’habituer à tous ces changements.

Au final, Lyon a donc perdu presque une équipe entière. Est-ce que ça ne fait pas trop d’un coup ?

Non, je ne pense pas. L’OL a voulu entrer dans une nouvelle ère. Et puis les joueurs partis avaient aussi envie de quitter le club… Alors, certes, ça fait beaucoup de changements, mais certaines années, un club doit aussi organiser des transitions pour repartir sur une nouvelle page.

Mais c’est quand même un changement radical : en deux ans, on est passé d’une équipe basée avant tout sur les jeunes du centre de formation (1) à un onze composé en majorité d’éléments venus de l’extérieur.

C’est vrai qu’il y a un changement de politique. Malgré tout, le départ de plusieurs joueurs formés ici ne signifie pas que la formation lyonnaise s’est arrêtée d’un coup. Le club compte toujours aussi sur ses jeunes. La preuve, plusieurs ont déjà joué avec nous cette saison, comme Houssem (Aouar) ou Willem (Geubbels).

Du coup, l’OL a beaucoup recruté avec huit nouveaux. Comment se passe l’intégration des recrues ?

Très bien. Et puis, à part Marcelo et Marçal, la plupart des joueurs recrutés sont très jeunes. Donc comme notre groupe est également assez jeune, leur adaptation est facilitée. Au final, il y a une bonne ambiance même si…

Entretien disponible en intégralité dans le numéro 34 de Planète Lyon. Pour commander ce numéro, cliquez sur “Etape Suivante” ci-dessous.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close